Les personnes au cœur de la Commission

Commissaires

La Commission de l’écofiscalité du Canada a été fondée par un groupe d’économistes chevronnés, experts des politiques publiques. Cumulant ensemble des centaines d’années d’expérience, ces professionnels ont participé à l’élaboration, la mise en œuvre et l’analyse des politiques gouvernementales à travers le Canada.

Member

Chris Ragan

Président, Commission de l’écofiscalité du Canada
Université McGill, département de sciences économiques

Ancien

Titulaire du poste d’économiste invité Clifford Clark, Ministère des Finances Canada
Conseiller spécial auprès du gouverneur de la Banque du Canada

Christopher Ragan enseigne les sciences économiques à l’Université McGill depuis 1989. Il est aussi chercheur émérite à l’Institut C.D. Howe où il était titulaire de 2010 à 2013 de la Chaire David Dodge en politique monétaire en plus d’avoir été membre de son conseil de la politique monétaire durant de nombreuses années. De janvier 2009 à juin 2010, il a été économiste invité Clifford-Clark au ministère des Finances à Ottawa, où il a exercé les fonctions de conseiller principal auprès du ministre et de hauts fonctionnaires. En 2004 et 2005, il a agi à titre de conseiller spécial auprès du gouverneur de la Banque du Canada.

M. Ragan est l’auteur du livre Economics (initialement coécrit avec Richard Lipsey) lequel, après quatorze éditions, demeure l’ouvrage d’introduction à l’économie le plus utilisé au Canada. Il rédige également une chronique d’opinion dans le Globe and Mail et a été fondateur et éditeur en chef du World Economic Affairs dans les années 1990.

M. Ragan a obtenu un baccalauréat en économie (avec distinction) en 1984 de l’Université de Victoria et une maîtrise en économie de l’Université Queen’s en 1985. Il a ensuite fait ses études doctorales en économie à Cambridge au Massachusetts Institute of Technology (MIT) en 1989.


Member

ELIZABETH BEALE

Économiste

Ancien

Présidente et directrice générale, Conseil économique des provinces de l’Atlantique
Elizabeth Beale a été présidente-directrice générale du Conseil économique des provinces de l’Atlantique (CÉPA) de 1996 à 2015. Elle siège actuellement aux conseils de Wawanesa Assurance, Invest Nova Scotia, DHX Media et Compute Canada. Toujours très active dans le domaine des politiques publiques, elle est aujourd’hui commissaire de la Commission de l’écofiscalité du Canada tout en siégeant au Comité consultatif d’IntelliProspérité, au Conseil national de la statistique et au Comité des conseillers économiques de l’Île-du-Prince-Édouard.

En 2015, elle a été nommée membre à vie de l’Association d’économique du Canada atlantique et associée de la World Academy of Productivity Science. Tout au long de sa carrière, Mme Beale a conseillé gouvernements et entreprises en matière de stratégie économique pour le Canada atlantique, publiant de nombreuses études sur le développement régional, le commerce et le marché du travail. Doublement engagée en faveur d’une recherche progressiste et du rayonnement de la société civile, elle a été administratrice de l’Université Dalhousie (2000-2010), directrice de l’initiative de commercialisation de la recherche (Three Oaks Innovation) de l’Université de l’Île-du-Prince-Édouard (2006-2010) et membre du Conseil consultatif du Centre de politiques et de développement régional Leslie Harris de l’Université Memorial (2005-2014).

Diplômée des universités de Toronto (B.A.) et de Dalhousie (maîtrise d’économie), Elizabeth Beale vit à Halifax, en Nouvelle-Écosse.


Member

PAUL BOOTHE

Directeur Général du Trillium Network for Advanced Manufacturing

Ancien

Sous-ministre, Environnement Canada
Sous-ministre des Finances de la Saskatchewan

Paul Boothe est directeur général du Trillium Network for Advanced Manufacturing. Il était jusqu’à récemment professeur et directeur du Lawrence National Centre for Policy and Management à l’Ivey Business School de l’Université Western. En marge de son riche parcours de chercheur et d’enseignant, il a été conseiller indépendant auprès d’organismes canadiens et internationaux et sous-ministre aux deux niveaux fédéral et provincial.

C’est ainsi qu’au cours de sa carrière dans la fonction publique, il a été sous-ministre aux Finances et secrétaire du Conseil du Trésor de la Saskatchewan (1999-2001), sous-ministre délégué aux Finances et suppléant du G7 pour le Canada (2004-2005), sous-ministre délégué à l’Industrie (2007-2010) et sous-ministre à l’Environnement (2010-2012).

M. Boothe a enseigné à l’Université d’Alberta de 1984 à 2007, où il est devenu professeur titulaire en 1991. On lui doit plus de 70 publications sur la macroéconomie, les finances internationales, la gestion de la dette et les finances publiques. Chercheur de renommée internationale, il a fondé l’Institute for Public Economics en 1997. À titre de conseiller indépendant, il a fourni ses services à des clients canadiens et internationaux dans le domaine de la politique monétaire et fiscale, ainsi que dans l’administration du secteur public.

Diplômé en sciences économiques de l’Université Western (bacc. spécialisé), Paul Boothe détient un doctorat de l’Université de la Colombie-Britannique.


Member

MEL CAPPE

Université de Toronto, School of Public Policy and Governance

Ancien

Président, Institut de recherche en politiques publiques
Greffier, Conseil privé

Mel Cappe est professeur à la School of Public Policy and Governance à l’Université de Toronto. De 2006 à 2001, il a été président de l’Institut de recherche en politiques publiques, et, de 2002 à 2006, haut-commissaire (Ambassadeur) du Canada au Royaume-Uni. Auparavant, il a été greffier du Conseil privé, secrétaire du Cabinet et chef de la fonction publique. Plus tôt dans sa carrière, M. Cappe a occupé des fonctions économiques et politiques dans les ministères des Finances et de l’Industrie.

Il a également été secrétaire adjoint au Conseil du Trésor, sous-ministre à l’Environnement, sous-ministre au Développement des ressources humaines, sous-ministre au Travail ainsi que président de la Commission d’assurance-emploi.

Il est diplômé en économie de l’Université de Western Ontario et de l’Université de Toronto, et a reçu un doctorat honorifique des deux institutions. Il est Officier de l’Ordre du Canada et récipiendaire des médailles du jubilé d’or et de diamant de la Reine Élizabeth II.


Member

BEV DAHLBY

Université de Calgary, The School of Public Policy

Ancien

Membre du Comité technique de la fiscalité des entreprises

Bev Dahlby est membre émérite et directeur de la recherche à la School of Public Policy de l’Université de Calgary.

Il est l’auteur de nombreuses publications sur les politiques de taxation et sur le fédéralisme fiscal. En 2010, l’Association canadienne d’économique lui a décerné le prix commémoratif Doug Purvis, qui récompense un travail de qualité exceptionnelle consacré à la politique économique canadienne.

Bev Dahlby a conseillé les gouvernements fédéral et provinciaux sur la réforme de la fiscalité des entreprises, la péréquation, les crédits d’impôt pour l’industrie du cinéma et de la télévision, la fiscalité des investissements étrangers directs au Canada, la conservation des revenus issus des ressources non renouvelables ainsi que les programmes de soutien à la RD et à l’innovation.

À l’étranger, il a agi à titre de conseiller en matière de réforme fiscale au Malawi pour le FMI, en Thaïlande pour le Thailand Development Research Institute de Bangkok, et au Brésil et au Mexique pour la Banque mondiale.

Bev a été membre du conseil consultatif de Statistique Canada de 2005 à 2012. En 2010-2011, il a fait partie du groupe d’experts présidé par Tom Jenkins chargé d’examiner le soutien fédéral à la recherche-développement.

En juillet 2016, le ministre des Finances de la Colombie-Britannique l’a nommé président de la commission d’enquête sur la compétitivité fiscale. Celle-ci a déposé son rapport le 23 novembre de la même année (Improving British Columbia’s Business Tax Competitiveness).

Bev Dahlby est titulaire d’un doctorat de la London School of Economics.

Member

DON DRUMMOND

Université Queen’s, School of Policy Studies

Ancien

Premier vice-président et économiste en chef, Banque TD
Sous-ministre délégué, ministère des Finances Canada

De 2000 à 2010, M. Drummond a cumulé les fonctions de premier vice-président et d’économiste en chef à la Banque TD et a dirigé les relations gouvernementales de la banque de 2001 jusqu’au moment de sa retraite. M. Drummond possède de nombreuses années de service auprès du ministère des Finances Canada ainsi qu’à titre de chercheur à l’Université Queen’s.

De 2011 à 2012, il a été nommé président de la Commission de la réforme des services publics de l’Ontario chargée d’examiner quels secteurs des services offerts par le gouvernement de l’Ontario sont au cœur du mandat de ce dernier, quels services pourraient être offerts de façon plus efficace par le secteur privé et quels moyens prendre pour que les contribuables en aient davantage pour leur argent en matière de services publics.

M. Drummond a occupé des postes supérieurs dans les domaines d’analyses et de prévisions économiques et de politique fiscale et budgétaire dont celui de sous-ministre adjoint en politique budgétaire et analyse économique, de sous-ministre adjoint en politique et législation fiscale et, plus récemment, de sous-ministre associé chargé de l’analyse économique, de la politique budgétaire, de la politique fiscale, de la politique sociale et des relations fédérales-provinciales ainsi que de la planification des budgets annuels fédéraux.

Il est diplômé de l’Université de Victoria et a obtenu une maîtrise en économie de l’Université Queen’s. Il possède également un doctorat honorifique de l’Université Queen’s, accordé en 2010.


Member

STEWART ELGIE

Université d’Ottawa, Institut de l’Environnement
Président de La Prospérité durable

Stewart Elgie est professeur de droit et d’économie à l’Université d’Ottawa et y copréside l’Institut de l’Environnement (interdisciplinaire). Il est titulaire d’une maîtrise en droit de l’Université Harvard et d’un doctorat (Scientiae Juridicae Doctor) de l’Université Yale pour une thèse sur les marchés du carbone sylvestre. Il a fondé et préside actuellement La Prospérité durable, le principal réseau de recherches et de réflexion au Canada en matière de politiques sur l’économie verte. Ses travaux portent sur plusieurs aspects de l’environnement et de l’économie durable, en particulier les approches fondées sur les mécanismes de marché.

M. Elgie a commencé sa carrière d’avocat de l’environnement en Alaska, dans l’affaire de la marée noire de l’Exxon Valdez. Rentré au Canada, il a fondé Écojustice, devenu depuis le plus grand organisme à but lucratif voué au droit de l’environnement. Il a ensuite été recruté pour fonder et diriger une initiative réunissant de nombreux partenaires, l’Initiative boréale canadienne. Avant d’être titularisé à l’Université d’Ottawa en 2004, il a enseigné à temps partiel dans des universités canadiennes (UBC, Alberta et York). En outre, il a été membre ou président de plusieurs comités consultatifs sur l’environnement et l’économie durable.

En 2001, M. Elgie a reçu la médaille du Barreau du Haut-Canada pour sa contribution exceptionnelle au droit, en faisant ainsi le plus jeune récipiendaire.


Member

GLEN HODGSON

Premier vice-président et économiste en chef, Le Conference Board du Canada

Premier vice-président et économiste en chef du Conference Board du Canada, Glen Hodgson est le porte-parole de l’organisme pour les questions économiques.

M. Hodgson a publié deux livres et plus de 225 articles et notes d’information. Il est aussi auteur de nombreux écrits sur la réforme fiscale au Canada et a collaboré à la rédaction d’une série de notes d’information sur les aspects économiques du sport professionnel au pays. Il dirige actuellement un prestigieux projet de recherche du Conference Board, l’Alliance canadienne pour des soins de santé durables (Canadian Alliance for Sustainable Health Care ou CAHSC) et c’est sous son impulsion que le Conference Board a créé son Centre du commerce et des investissements internationaux.

M. Hodgson s’est joint au Conference Board après 10 années au service d’Exportation et développement Canada (EDC) et a travaillé pendant 10 ans au ministère fédéral des Finances. De 1984 à 1988, il a été conseiller/adjoint du directeur administratif pour le Canada, l’Irlande et les Caraïbes au Fonds monétaire international (FMI).

M. Hodgson est titulaire d’un baccalauréat ès arts (avec distinction) en économique de l’Université du Manitoba, d’une maîtrise en économie de l’Université McGill, où il a également été étudiant au doctorat. Il est actuellement président de l’Ottawa Economics Association.


Member

RICHARD LIPSEY

Professeur honoraire, Université Simon Fraser, département des Sciences économiques

Richard G. Lipsey, membre de la Société royale du Canada, officier de l’ordre du Canada, membre de la Société d’économétrie et professeur émérite à l’Université Simon Fraser, a occupé des fonctions professorales à la London School of Economics et à l’Université d’Essex en Angleterre ainsi qu’à l’Université Queen’s à Kingston en Ontario et s’est vu décerner la chaire de professeur invité à l’Université Yale, à l’Université de la Californie à Berkeley, à l’Université de Manchester et à l’Université de la Colombie-Britannique. Il a été conseiller économique principal à l’Institut C.D. Howe de 1983 à 1989 et de 1989 à 2002, il a été membre de l’Institut canadien de recherches avancées.

Les nombreux manuels qu’il a rédigés ont été traduits dans plus de 15 langues et il a écrit plus de 180 articles et chapitres au sujet de l’économie et des politiques théoriques et appliquées. En 2006, son livre Economic Transformations: General Purpose Technologies and Long Term Economic Growth (Richard Lipsey, Kenneth Carlaw et Clifford Bekar) lui a permis de se mériter le prix Schumpeter pour l’excellence de sa rédaction sur l’économie évolutionniste. En 2005, il a reçu la médaille d’or du Conseil de recherches en sciences humaines pour l’ensemble remarquable de ses réalisations et, en 2011, l’Association canadienne d’économique lui a attribué l’un des trois titres inauguraux de membre de l’association.

Il est cofondateur de l’Équipe d’adaptation au changement climatique (nommée « ACT » pour Adaptation to Climate Change Team) à l’Université Simon Fraser, le seul centre de recherche et d’études universitaires en Amérique du Nord qui soit consacré à l’adaptation au changement climatique.

Il est titulaire d’un doctorat de la London School of Economics.


Member

NANCY OLEWILER

Université Simon Fraser, School of Public Policy

Ancienne

Membre du Comité technique de la fiscalité des entreprises

Nancy Olewiler est une économiste et professeure à l’École de politique publique de l’Université Simon Fraser. Avant de se joindre en 1990 au département de Sciences économiques de l’Université Simon Fraser, elle occupait la fonction de professeure au département de Sciences économiques de l’Université Queen’s.

Elle est titulaire d’un doctorat en sciences économiques de l’Université de la Colombie-Britannique. Le domaine de recherches de madame Olewiler comprend l’économie et les politiques en matière de ressources naturelles et d’environnement. Ses articles ont été publiés dans des revues spécialisées. Elle a aussi dirigé la publication de livres, a rédigé deux manuels largement utilisés soit The Economics of Natural Resource Use et Environmental Economics et a émis de nombreux rapports pour le compte des gouvernements fédéral et provinciaux sur une vaste gamme de sujets touchant des questions d’environnement et de ressources naturelles, y compris des recherches sur les politiques énergétiques et climatiques, les services affectant le capital naturel et les écosystèmes et les politiques fiscales fédérales. Entre 1990 et 1995, elle était éditrice en chef de Canadian Public Policy.

Elle est conseillère en recherche et mentor auprès du programme d’économie et d’environnement pour le Sud-Est asiatique (Environment and Economy Program for Southeast Asia) ainsi que du programme d’économique environnementale d’Amérique latine et des Caraïbes (Latin America and Caribbean Environmental Economics Program) où elle contribue à la direction des études entreprises dans ces régions sur des questions d’économique environnementale et de ressources naturelles. Elle a siégé aux conseils d’administration de BC Hydro et de TransLink.


Member

FRANCE ST-HILAIRE

Vice-présidente à la recherche à l’Institut de recherche en politiques publiques

France St-Hilaire est vice-présidente à la recherche de l’Institut de recherche en politiques publiques (IRPP), où elle est entrée en 1992 à titre de directrice de recherche. Elle supervise actuellement l’ensemble des programmes de recherche de l’Institut et coordonne plusieurs projets sur l’économie et les politiques sociales.

Elle a publié de nombreux articles et monographies sur les finances publiques, les politiques sociales et le fédéralisme fiscal, codirigeant aussi la publication de plusieurs ouvrages de l’IRPP, dont le dernier volume de la série L’art de l’État intitulé Northern Exposure: Peoples, Powers and Prospects in Canada’s North (2009), ainsi que A Canadian Priorities Agenda: Policy Choices to Improve Economic and Social Well-Being (2007) et Money, Politics and Health Care: Reconstructing the Federal-Provincial Partnership (2004).

Titulaire d’un diplôme d’études supérieures en économie de l’Université de Montréal, elle était auparavant chercheuse à l’Institute for Policy Analysis de l’Université de Toronto et au département d’Économie de l’Université Western Ontario.

Comité Consultatif

Formé de certains des dirigeants les plus respectés au Canada en matière d’économie, d’environnement et de politiques publiques, et provenant de tous les horizons politiques de la société canadienne, les membres du comité consultatif de la Commission prodiguent des conseils, des orientations et une abondance de points de vue sur la conception d’une écofiscalité pratique et efficace adaptée au contexte unique du Canada.

Member

ELYSE ALLAN

Présidente et chef de la direction, GE Canada
Vice-présidente, GE

À titre de présidente et chef de la direction de GE Canada et de vice-présidente de GE, Elyse Allan se passionne pour la compétitivité du Canada, l’avancement des sciences et de l’infrastructure technologique du pays ainsi que l’efficience de sa politique budgétaire. Elle a occupé en carrière de nombreux postes dirigeants, aussi bien chez GE que dans des entreprises des secteurs de la santé et de l’énergie.

Mme Allan contribue activement à l’élaboration des politiques publiques en participant à des groupes industriels, des organismes de recherche et des organisations de défense. Membre du Conseil de l’Institut C.D. Howe et du Conference Board du Canada, elle a récemment terminé son mandat au Conseil canadien des affaires et à la Chambre de commerce du Canada, dont elle était présidente. Après avoir participé à de nombreux conseils consultatifs fédéraux et provinciaux, Mme Allan siège actuellement au Conseil consultatif en matière de croissance économique du ministre canadien des Finances. Elle s’emploie à promouvoir l’innovation et l’entrepreneuriat au sein du conseil d’administration du MaRS Discovery District et du conseil de direction de Scale Up Ventures, tout en coprésidant chez GE l’initiative Femmes d’affaires en commerce international et en siégeant au Conseil de Brookfield Asset Management.

Désignée Personnalité de l’année 2016 dans le domaine de l’énergie par le Conseil canadien de l’énergie, Elyse Allan figure au palmarès des 100 femmes d’affaires les plus influentes et au Temple de la renommée du Réseau des femmes exécutives. Nommée Femme de distinction (affaires) par le YWCA en 2012, elle a été désignée parmi les dirigeants d’entreprise les plus influents du Canada par les magazines Maclean’s et Canadian Business. En 2014, elle a été nommée membre de l’Ordre du Canada en reconnaissance de son engagement communautaire et de ses réalisations en tant que chef d’entreprise novatrice.

Titulaire d’un baccalauréat ès arts du Dartmouth College (New Hampshire), où elle a étudié la biologie et l’environnement, Mme Allan détient un MBA de l’Amos Tuck School of Business à Dartmouth et siège à son comité de supervision à titre d’ancienne étudiante. Elle détient également des doctorats honorifiques des universités Ryerson, Saint Mary et Royal Roads.

 


Member

DOMINIC BARTON

Directeur général mondial, McKinsey & Company

Dominic Barton est directeur général, International, de McKinsey & Company. En 30 ans de carrière au sein du cabinet, il a conseillé des entreprises de secteurs variés, des services bancaires aux biens de consommation en passant par la haute technologie et l’industrie manufacturière. Avant d’occuper ses fonctions actuelles, il avait dirigé le bureau de McKinsey en Corée du Sud (2000-2004) et présidé son comité de direction pour l’Asie à partir de Shanghai (2004-2009).

Barton est président du Conseil consultatif en matière de croissance économique du ministre canadien des Finances et du Seoul International Business Advisory Council. Administrateur de la Brookings Institution et membre du comité consultatif international du Singapore Economic Development Board, il siège aux conseils d’administration du Memorial Sloan Kettering, à New York, et de la Fondation Asie Pacifique du Canada.

De concert avec Larry Fink (BlackRock), Andrew Liveris (Dow), Cyrus Mistry (Tata) et Mark Wiseman (BlackRock), il  codirige actuellement l’initiative « Focusing Capital on the Long Term », qui vise l’élaboration d’approches, de paramètres et de structures propices au développement à long terme des secteurs de l’investissement et des affaires

Auteur de plus de 80 articles sur le rôle socioéconomique de l’entreprise, la notion de leadership, les services financiers, l’Asie et l’histoire mondiale des marchés, il a notamment publié avec Roberto Newell et Greg Wilson Dangerous Markets: Managing in Financial Crises (Wiley & Sons, 2002) et China Vignettes: An Inside Look at China (Talisman, 2007).

Dominic Barton a été maintes fois distingué pour son leadership et son engagement communautaire. L’ancien président sud-coréen Lee l’a décoré de l’Ordre du Mérite (médaille Peony) en février 2013, et il s’est vu décerner en août 2014 la Singaporean Public Service Star (Distinguished Friends of Singapore). Il est aussi membre du Rhodes Trust de l’Université d’Oxford, membre honoraire du Brasenose College d’Oxford et professeur auxiliaire à l’Université Tsinghua, à Pékin.


Member

Gordon Campbell

Ancien

Haut-commissaire du Canada auprès du Royaume-Uni de Grande-Bretagne et de l’Irlande du Nord

Gordon Campbell a été haut-commissaire du Canada auprès du Royaume-Uni de Grande-Bretagne et de l’Irlande du Nord (2011-2016), siégeant à ce titre au Conseil des gouverneurs du Commonwealth et dirigeant la réfection de la Maison du Canada de Trafalgar Square. Salué pour l’excellence de sa conception et sa représentation du Canada actuel, ce projet a dégagé d’importantes économies de fonctionnement et un rendement de plus de 300 millions $CAN pour les contribuables canadiens.

M. Campbell a aussi été représentant du Canada auprès de l’imamat Ismaili.

En tant que 34e premier ministre de la Colombie-Britannique (2001-2011), il a engagé une réforme réglementaire et fiscale pour dynamiser l’économie et la compétitivité internationale de la province, qui a bientôt retrouvé sa cote de crédit AAA et créé le plus grand nombre d’emplois au pays.

Sa stratégie de développement des infrastructures lui a valu en 2008 le prix Champion du Conseil canadien pour les partenariats public-privé.

Selon le New York Times, Gordon Campbell avait mis en œuvre la « meilleure politique climatique du globe », tandis que le Fraser Institute le désignait meilleur premier ministre du pays en matière de « performance financière ».

Parmi ses autres fonctions, M. Campbell a été le 40e maire de Vancouver (1986-1993), président du Metro Vancouver (1990-1993) et président de l’Union des municipalités de la Colombie-Britannique (1992-1993).

Il avait auparavant fondé sa propre entreprise de développement (1981) et été directeur général de l’exploitation de la société Marathon Realty (1976-1981).


Member

JEAN CHAREST

Associé, McCarthy Tétrault

Ancien

Premier ministre du Québec

Jean Charest est associé au bureau de Montréal de McCarthy Tétrault. Fort d’une carrière de près de 30 ans consacrée au service public, M. Charest est l’une des personnalités politiques les plus connues du Canada. Il a été élu pour la première fois à la Chambre des communes en 1984, et, à l’âge de 28 ans, est devenu le plus jeune membre du Conseil des ministres de l’histoire du Canada lorsqu’on lui a confié le ministère d’État à la Jeunesse.

En 1992, à titre de ministre de l’Environnement, il a dirigé la délégation canadienne au Sommet de la Terre de Rio sur l’économie et l’environnement. M. Charest a aussi été nommé ministre de l’Industrie et vice-premier ministre du Canada. En 1994, Jean Charest est devenu chef du Parti progressiste-conservateur, le premier francophone à prendre la tête de ce parti.

Il a occupé ce poste jusqu’en 1998 alors qu’il est devenu chef du Parti libéral du Québec. M. Charest a ensuite remporté trois mandats consécutifs lors des élections provinciales de 2003, 2007 et 2008, ce qu’aucun autre parti n’avait réussi à accomplir en 50 ans.

Sous son leadership, le Québec a connu une croissance économique plus forte que celle des États-Unis, de l’Europe et du reste du Canada malgré la crise financière mondiale. Le gouvernement Charest s’est montré un leader mondial en matière de changements climatiques, mettant en place la première redevance sur le carbone en Amérique du Nord.

M. Charest a reçu des distinctions et des prix prestigieux, parmi lesquels on trouve celui de Membre du Conseil privé de la Reine pour le Canada, juin 1986 (Canada), Commandeur de la Légion d’honneur, février 2009 (France) et récipiendaire du Prix Woodrow Wilson Award for Public Service, octobre 2011 (États-Unis).

M. Charest a été chargé de cours au département des Sciences politiques de l’Université Concordia. Il a obtenu un diplôme en droit de l’Université de Sherbrooke en 1980 et a été admis au Barreau du Québec en 1981.


Member

KAREN CLARKE-WHISTLER

Chef de l'environnement, Groupe Banque TD

Karen Clarke-Whistler est une spécialiste de l’environnement réputée pour son leadership éclairé en matière commerciale et environnementale. Avant de se joindre au Groupe Banque TD, elle a été pendant plus de 15 ans consultante auprès d’une clientèle variée en Amérique du Nord et du Sud, en Europe et en Afrique.

Mme Clarke-Whistler est chargée d’un programme qui intègre une perspective environnementale à la stratégie opérationnelle du Groupe Banque TD, lequel est aujourd’hui reconnu comme un chef de file nord-américain du domaine de l’environnement et de la protection du climat mondial.

Sous sa direction, le Groupe Banque TD a su faire la preuve d’une solide corrélation entre économie et environnement. Et il compte aujourd’hui plusieurs innovations à son actif : première banque nord-américaine à bilan carbone neutre, développement de succursales à consommation énergétique nette zéro, offre de produits à faible teneur en carbone, première banque commerciale ayant émis des obligations vertes au Canada, production de documents sur l’économie verte en collaboration avec les Services économiques TD.

Karen Clarke-Whistler s’est vue décerner en 2014 un prix Clean16 en reconnaissance de sa contribution au capitalisme durable dans le secteur des services financiers. Elle soutient de nombreux groupes qui se consacrent à l’innovation environnementale et au règlement concerté de problèmes, notamment le Conseil principal de la forêt boréale, le Réseau d’affaires pour le développement durable et le Conseil consultatif du secteur privé du Réseau de centres d’excellence, tout en étant conseillère du Commissaire à l’environnement et au développement durable du Canada.

Mme Clarke-Whistler est titulaire d’une maîtrise en sciences de la terre et des ressources de l’Université de Guelph (Canada) et d’un baccalauréat en écologie de l’Université de Toronto.


Member

JIM DINNING

Directeur Corporatif

Ancien

Président des conseils d'administration de Western Financial Group

Jim Dinning est président et directeur de plusieurs entreprises publiques et privées ainsi que d’organismes à but non lucratif. Il est ancien président d’Export Development Canada (financement du commerce).

M. Dinning a occupé des fonctions importantes au cours de ses onze années à titre de membre de l’Assemblée législative de l’Alberta, dont celle de trésorier provincial de 1992 à 1997. Après la fin de sa carrière publique, il a assumé la fonction de vice-président directeur de la société TransAlta Corporation.

M. Dinning détient un baccalauréat en commerce ainsi qu’une maîtrise en administration publique de l’Université Queen’s. En 2002, il s’est vu décerner un doctorat honoris causa en droit de l’Université de Calgary. Après avoir effectué un mandat de quatre ans à titre de chancelier de l’Université de Calgary vers le milieu de l’année 2014, il a été nommé chancelier émérite. Il est président honoraire du conseil de Canada West Foundation et administrateur honoraire de l’Institut de recherche en politiques publiques.


Member

PETER GILGAN

Fondateur et chef de la direction de Mattamy Homes

Peter Gilgan est fondateur et chef de la direction de Mattamy Homes, première entreprise privée de construction d’habitations en Amérique du Nord, avec plus de 60 000 maisons bâties dans des centaines de collectivités canadiennes et américaines.

Comptant parmi les entrepreneurs les plus prospères du pays, M. Gilgan a été investi de l’Ordre du Canada en 2013, l’une des plus prestigieuses distinctions civiles du pays, en reconnaissance de son leadership novateur dans l’industrie de la construction et de son action philanthropique dans les secteurs de la santé, de l’éducation et des sports. Cette même année, il a été intronisé au Temple de la renommée de l’entreprise canadienne et a reçu la Médaille du Jubilé d’or de Sa Majesté la Reine Élisabeth II. En 2012, il avait été investi de l’Ordre de l’Ontario.

L’engagement sans précédent de Peter Gilgan en matière communautaire et philanthropique se chiffre en millions de dollars et s’étend aux domaines de la santé, du sport, de l’enseignement supérieur et du patrimoine collectif.

Leader communautaire éminemment respecté, M. Gilgan a fait don de 40 millions $ au SickKids Hospital en mars 2012, don le plus important jamais reçu par un hôpital pédiatrique canadien. En novembre 2011, il avait versé 15 millions $ à l’Université Ryerson pour la construction d’un centre sportif universitaire et communautaire sur le site de l’ancien Maple Leaf Gardens. Et en 2010, il avait lancé la campagne de capitalisation du nouvel hôpital d’Oakville par un don de 10 millions $.


Member

MICHAEL HARCOURT

Ancien

Premier ministre de la Colombie-Britannique
Maire de Vancouver

En tant qu’ancien premier ministre de la Colombie-Britannique, ancien maire de Vancouver et ancien conseiller municipal, Mike Harcourt a contribué à la réputation de la Colombie-Britannique comme l’un des meilleurs endroits au monde pour vivre. Son intérêt pour la conservation et la durabilité et sa ténacité à contribuer à la transformation des villes et des collectivités du monde ont joué un rôle de premier plan dans la promotion de la qualité de vie au Canada et à l’étranger.

Le premier ministre du Canada l’a nommé membre de la Table ronde nationale sur l’environnement et l’économie où M. Harcourt a présidé le programme sur la durabilité des villes. M. Harcourt est coprésident honoraire du comité consultatif sur la durabilité auprès du recteur de l’Université de la Colombie-Britannique.

Il est l’auteur de A Measure of Defiance et coauteur de Plan B: One Man’s Journey from Tragedy to Triumph ainsi que de City Making in Paradise : Nine Decisions That Saved Greater Vancouver’s Livability.

La carrière exemplaire de M. Harcourt comme avocat, militant communautaire et politicien lui a valu le prix Woodrow Wilson pour services à la communauté, le prix Jane Jacobs, de l’Institut urbain du Canada, pour l’ensemble de ses réalisations, ainsi que l’Ordre du Canada.

Monsieur Harcourt détient un baccalauréat ès arts ainsi qu’un Baccalauréat en droit de l’Université de la Colombie-Britannique et s’est vu décerner des doctorats honorifiques de l’Université de la Colombie-Britannique, de l’Université Royal Roads, de l’Université Simon Fraser, de l’Université Northern British Columbia, de la Kwantlen Polytechnic University, de la British Columbia Institute of Technology et de l’Okanagan University College.


Member

BRUCE LOURIE

Président, Fondation Ivey

Monsieur Lourie est président de la Fondation Ivey, une fondation caritative privée au Canada. Il siège aussi au Conseil d’administration de l’Ontario Power Authority, de Fondations philanthropiques Canada, et du Consultative Group on Biological Diversity dont le siège social est situé à San Francisco.

M. Lourie est coauteur des ouvrages à succès Toxin, Toxout: Getting Harmful Chemicals Out of Our Bodies and Our World, ainsi que Slow Death by Rubber Duck, lequel a été publié en français sous le titre de Le Vilain petit canard. Il est membre honoraire du conseil de l’Association canadienne des médecins pour l’environnement et administrateur fondateur de Canadians for Clean Prosperity. En 2014, M. Lourie s’est vu attribuer le Prix d’excellence pour l’ensemble de ses réalisations de Jour de la Terre Canada.

M. Lourie s’est taillé une réputation enviable pour ses efforts à réunir des entreprises, des organisations non gouvernementales et des gouvernements dans des activités communes de grande envergure qui connaissent d’importants succès. Parmi celles-ci, on trouve l’Entente sur la forêt boréale canadienne, l’une des plus importantes initiatives de conservation au monde, ainsi que le rôle de pionnier qu’il a joué en établissant un lien entre les questions environnementales et la santé humaine, notamment en ce qui concerne la fermeture des centrales thermiques alimentées au charbon en Ontario, la plus importante mesure climatique jamais réalisée au Canada.

M. Lourie est le fondateur d’un certain nombre d’entreprises à but lucratif et d’organismes sans but lucratif, dont le Groupe Summerhill, le Sustainability Network, et le Réseau canadien des subventionneurs en environnement. Il est intervenu auprès d’entités internationales, nationales, provinciales et municipales, les conseillant sur des questions touchant aux politiques sur l’environnement, la santé et l’énergie. Il détient un B.Sc. en géologie ainsi qu’une maîtrise en études environnementales.

Member

JANICE MACKINNON

Professeure, Université de la Saskatchewan

Ancienne

Ministre des Finances de la Saskatchewan

Janice MacKinnon est professeure de politique budgétaire à l’Université de la Saskatchewan, Membre de la Société royale du Canada et ancienne ministre des Finances de la Saskatchewan. Elle détient un baccalauréat spécialisé de l’Université Western Ontario ainsi qu’une maîtrise et un doctorat de l’Université Queen’s. Elle est auteure de trois livres, The Liberty We Seek (Harvard University Press), While the Women Only Wept et Minding the Public Purse.

De 1991 à 2001, elle a été ministre au cabinet de la Saskatchewan, notamment aux ministères des Finances, des Services sociaux et du Développement économique, en plus d’avoir occupé le poste de leader parlementaire. Pendant son mandat à titre de ministre des Finances, la Saskatchewan a été le premier gouvernement au Canada à parvenir à l’équilibre budgétaire au cours des années 1990.

Elle préside au conseil d’administration de l’Ombudsman des assurances de personnes (l’OAP) et siège aussi au conseil de la Canada West Foundation. En 2009, elle a été nommée au Groupe de travail sur la littératie financière et en 2010, Jim Flaherty, le ministre fédéral des Finances d’alors l’a nommée présidente du conseil consultatif sur l’économie du Canada. De plus, elle commente les enjeux politiques et budgétaires du Canada à la radio et à la télévision.

Elle a été nommée à l’Ordre du Canada en 2012. En 2013, on l’a désignée parmi les 25 femmes d’influence du Canada et en 2014 le ministre fédéral des Finances, Joe Oliver, a renouvelé son mandat à titre de présidente du conseil consultatif sur l’économie du Canada.


Member

PRESTON MANNING

Président et chef de la direction, Manning Centre

Ancien

Chef de l’Opposition officielle du Canada

Preston Manning, Membre du Conseil privé, Compagnon de l’Ordre du Canada et Membre de l’Alberta Order of Excellence, est fondateur et président du Manning Centre for Building Democracy, créé en 2005. Il est, de plus, agrégé supérieur à l’Institut Fraser ainsi qu’à l’Institut Marketplace du Regent College, un collège affilié à l’Université de la Colombie-Britannique.

M. Manning a siégé à titre de député à la Chambre des communes de 1993 à 2001. Il a fondé deux nouveaux partis politiques – le Parti réformiste du Canada et l’Alliance réformiste conservatrice canadienne – lesquels ont tous deux accédé au statut d’opposition officielle au Parlement du Canada et ont ouvert la voie à la création du nouveau Parti conservateur du Canada. M. Manning a occupé le poste de chef de l’Opposition de 1997 à 2000 et a aussi assumé la fonction de critique pour son parti en matière de science et de technologie. Preston Manning a été désigné Compagnon de l’Ordre du Canada en 2007 et nommé au Conseil privé en 2013.

M. Manning est un défenseur du « conservatisme vert », insistant sur l’importance de vivre selon nos moyens tant sur le plan écologique que sur le plan budgétaire et sur les avantages de mettre les forces du marché au service de la conservation environnementale.

M. Manning détient un baccalauréat ès arts en sciences économiques de l’Université d’Alberta et a œuvré pendant vingt ans à titre d’expert-conseil auprès de l’industrie énergétique avant de faire ses débuts en politique. Il s’est vu décerner des grades honorifiques de l’Université de Calgary, l’Université d’Alberta, le Southern Alberta Institute of Technology, le Collège universitaire et séminaire Tyndale, l’Université York, et l’Université de Toronto.


Member

PAUL MARTIN

Ancien

Premier ministre du Canada

Lors de son mandat à titre de ministre des Finances, Paul Martin a éliminé le déficit budgétaire du Canada, réalisant par la suite cinq surplus budgétaires consécutifs tout en réduisant la dette publique et faisant en sorte que le rapport dette/PIB soit en décroissance continue. Il a été nommé premier président du G-20 des ministres des Finances en 1999.

À titre de premier ministre, M. Martin a mis en place un plan décennal de quarante et un milliards de dollars (41 000 000 000 $) pour améliorer les soins de santé et réduire les temps d’attente. Il a signé des ententes avec les provinces et les territoires pour mettre en place le premier programme national d’éducation préscolaire et de garderies et a conçu une nouvelle entente pour le financement des municipalités au Canada. Sous sa direction, une entente historique, connue sous le nom de l’Accord de Kelowna, a été conclue avec les peuples autochtones du Canada pour éliminer les insuffisances de financement en santé, en éducation et en logement.

Après avoir quitté la politique, M. Martin a fondé l’Initiative d’éducation autochtone Martin, laquelle se penche sur l’éducation primaire et secondaire des Autochtones. Il a aussi fondé Capitaux pour la prospérité et l’entrepreneurship autochtone (le Fonds CAPE) qui vise à aider la création d’expertise et de mentorat auprès des entreprises autochtones.

Sur la scène internationale, il préside le Fonds pour les forêts du bassin du Congo (FBC), siège au conseil consultatif de la Coalition pour le dialogue sur l’Afrique et siège à titre de commissaire à la Commission Océan mondial. Avant son entrée en politique, M. Martin était président du conseil et directeur général du Groupe CSL Inc., la plus importante entreprise de navires autodéchargeants au monde.

M. Martin a étudié la philosophie et l’histoire à l’Université de St Michael’s College, un collège fédéré de l’Université de Toronto et est diplômé de la faculté de droit de l’Université de Toronto. Il a été admis au Barreau de l’Ontario en 1966.


Member

PETER ROBINSON

Ancien

Chef de la direction, Fondation David Suzuki

Peter Robinson a commencé sa carrière en Colombie-Britannique en tant que conservateur de parc en aire naturelle. À ce titre, il a été décoré par le gouverneur général du Canada pour sa bravoure. Il a ensuite travaillé pour la B.-C. Housing, une société d’État de la Colombie-Britannique dont il est devenu président-directeur général. Avant de se joindre à la Fondation David Suzuki, il a été PDG de la coopérative de plein air Mountain Equipment Co-op (MEC).

M. Robinson a une longue feuille de route auprès de nombreuses causes humanitaires, ayant supervisé l’état des prisons au Rwanda au nom de la Croix-Rouge internationale en 1998 et dirigé une équipe d’observateurs auprès de détenus demandeurs d’asile en Colombie-Britannique. Peter Robinson a également été président du conseil d’administration et chancelier de l’Université Royal Roads de Victoria en Colombie-Britannique ainsi que membre du conseil des gouverneurs de la Croix-Rouge canadienne. Plus récemment, il a été nommé au conseil d’administration d’Imagine Canada, un organisme national qui appuie les organisations caritatives à travers le Canada.

M. Robinson détient un doctorat en sciences sociales, une maîtrise ès arts en analyse et gestion des conflits, un baccalauréat ès arts en géographie ainsi que des diplômes en développement économique communautaire et en gestion des pêches et de la faune.


Member

LORNE TROTTIER

Cofondateur, Systèmes Électroniques Matrox Ltée

Ingénieur, entrepreneur et philanthrope, Lorne Trottier a concentré sa passion pour la science dans la recherche, dans le développement technologique et dans l’éducation au Québec.

Il est cofondateur de Systèmes Électroniques Matrox Ltée, une société qui a fait ses débuts en 1976 et qui est reconnue de nos jours pour ses produits innovateurs en informatique graphique. Grâce au bon sens qu’il a manifesté à l’égard de l’innovation technique et des marchés, il a aidé Matrox à se transformer en un chef de file multinational dans le domaine de l’informatique graphique, la vidéo et l’imagerie/la vision par machine.

Il siège au conseil d’administration du Projet Trottier pour l’avenir énergétique, lequel vise à tracer la voie par laquelle le Canada pourra, à compter de 2050, réduire ses émissions de gaz à effet de serre (GES) liées à la production d’énergie de 80 % par rapport aux niveaux de 1990. La société est administrée par un conseil où siègent le président de la fondation de la famille Trottier, le président de l’Académie canadienne du génie et le président-directeur général de la Fondation David Suzuki.

Il a été nommé Membre de l’Ordre du Canada en 2007. Il s’est vu attribuer trois doctorats honorifiques en science, l’un de l’Université McGill en 1996, un autre de l’École Polytechnique de Montréal en 2011, et l’autre de la Unviersity of Ontario Institute of Technology (UOIT) en 2013.

Il manifeste un appui indéfectible à l’égard de l’Université McGill, son alma mater, et apporte aussi son soutien à l’École Polytechnique de Montréal ainsi qu’au Centre des sciences de Montréal.


Member

ANNETTE VERSCHUREN

Présidente et chef de la direction de NRStor

Annette Verschuren est présidente du Conseil et chef de la direction de NRStor, une entreprise technologique de stockage d’énergie. Elle était auparavant présidente de la chaîne Home Depot pour le Canada et l’Asie (1996-2011), dont le nombre de magasins est passé sous sa direction de 19 à 180, de même que présidente et copropriétaire de Michaels of Canada, première chaîne canadienne de boutiques d’art et d’artisanat. Elle avait amorcé sa carrière en Nouvelle-Écosse à la Société de développement du Cap-Breton, un exploitant de mines de charbon.

Mme Verschuren siège aux conseils d’administration du Liberty Mutual Insurance Group, d’Air Canada, de Saputo, de Canadian Natural Resources Limited, de la Fondation du Centre de toxicomanie et de santé mentale et du Conference Board du Canada. Elle est membre du Conseil nord-américain de la compétitivité, où elle a été nommée par le premier ministre canadien Stephen Harper, et a siégé au Conseil d’orientation économique du ministre des Finances Jim Flaherty. Elle dirige le Groupe d’étude de l’Ontario sur l’énergie propre et le Groupe d’experts sur le capital de risque du gouvernement canadien. Elle est aussi chancelière de l’Université du Cap-Breton et dirige les activités de collecte de fonds de son nouveau Verschuren Centre for Sustainability in Energy & the Environment (VCSEE).

Nommée officier de l’Ordre du Canada (2011) pour sa contribution au secteur canadien du commerce de détail et à l’avancement de la responsabilité sociale d’entreprise, Annette Verschuren a été intronisée au Temple de la renommée du marketing du Canada (2010) et au Temple de la renommé des affaires de la Nouvelle-Écosse (2010). Le Forum des politiques publiques du Canada lui a récemment rendu hommage pour sa riche contribution au domaine des politiques publiques.

Mme Verschuren est titulaire de quatre doctorats honorifiques et d’un B.A.A. de l’Université Saint-François-Xavier.


Member

STEVE WILLIAMS

Président et directeur général, Suncor Énergie

Steve Williams est président et chef de la direction de Suncor Énergie Inc.

Steve a commencé sa carrière à Suncor en mai 2002 à titre de vice-président directeur, Développement et chef des finances. Il a ensuite occupé le poste de vice-président directeur, Sables pétrolifères, et celui de chef de l’exploitation. Steve a plus de 40 années d’expérience à l’échelle internationale dans l’industrie de l’énergie, dont 18 ans à Esso/Exxon.

Steve est titulaire d’un baccalauréat en Sciences en génie chimique de Exeter University et détient le titre de fellow de l’Institution of Chemical Engineers. Il est diplômé du Business Economics Program de Oxford University et de l’Avanced Management Program de Harvard Business School.

En 2016, Steve a été nommé au conseil d’administration de la nouvelle société Alcoa Corporation. Il est membre du conseil d’administration du Conseil canadien des affaires et de l’Institute of Corporate Directors; il est aussi membre du conseil consultatif McKinsey & Company Canada. En 2014 et 2015, Steve a coprésidé la campagne Bâtir un avenir meilleur d’Indspire, qui procurent un soutien financier aux étudiants autochtones.

Steve est, depuis longtemps, un défenseur du développement durable dans l’industrie énergétique et un leader dans le cadre de conversations qui relient environnement et économie. En 2005, il a été nommé à la Table ronde nationale sur l’environnement et l’économie par le premier ministre. Il siège également au comité consultatif de la Commission de l’écofiscalité du Canada depuis sa fondation. Il est un des 12 chefs de direction qui ont fondé la Canada Oil Sands Innovation Alliance (COSIA) et il a été invité à assister à la Conférence des Nations Unies sur le changement climatique 2015 à Paris, en France, en tant que membre de la délégation officielle du gouvernement du Canada.


Jack Mintz a quitté le Comité consultatif le 1 er juillet 2017 afin de pouvoir se consacrer davantage à la recherche et à l’analyse de politiques. Ses conseils et son soutien ont fortement contribué à orienter le travail de la Commission de l’écofiscalité. Il a toute notre gratitude, et nos vœux de succès l’accompagnent.

Direction et personnel

Recherche

Member

DALE BEUGIN

Directeur général et Directeur de recherche

Dale Beugin est sans doute le plus passionné des experts de la Commission de l’écofiscalité. Aussi à l’aise en stratégie à long terme qu’en analytique quantitative, il possède une riche expérience des politiques et de l’économie de l’environnement, notamment de la tarification du carbone. Il a été consultant auprès de gouvernements et d’organisations du Canada et de l’étranger, de même que conseiller en politiques de la Table ronde nationale sur l’environnement et l’économie. Il a obtenu sa maîtrise en gestion des ressources et de l’environnement à l’Université Simon-Fraser, avec spécialisation en modélisation économico-énergétique. Lire son blogue.


Member

JONATHAN ARNOLD

Associé de recherche

Associé de recherche à la Commission de l’écofiscalité du Canada, Jonathan Arnold était auparavant économiste à la Direction générale de la vérification et de l’évaluation d’Environnement Canada de Gatineau, où il effectuait des analyses coûts-avantages des réglementations sur la pollution atmosphérique industrielle. Titulaire d’une maîtrise en politiques publiques de l’Université Simon-Fraser (SFU), il a consacré sa thèse à l’incidence des coûts économiques et environnementaux de la congestion routière du Grand Vancouver sur la circulation des marchandises. Il a aussi été analyste subalterne des politiques au British Columbia Business Council et adjoint de recherche en économie et politiques à SFU. Natif de Halifax (N.-É.), où il a grandi, il habite aujourd’hui Ottawa après avoir vécu à Stockholm et Vancouver. Amateur de voyages et de lecture, ce cycliste de compétition fait parfois du vélo dans le parc de la Gatineau, mais il aime aussi la randonnée et le basket-ball.


Member

JASON DION

Associé de recherche

Jason Dion est associé de recherche à la Commission de l’écofiscalité du Canada. Avant de se joindre à la Commission, il était économiste et chef de projet à l’Institut international de développement durable (IIDD), où ses travaux ont porté sur les mesures d’atténuation et d’adaptation liées au changement climatique, les marchés publics écologiques et les infrastructures durables. Il avait auparavant été consultant chez EnviroEconomics et Global Advantage Consulting. Auteur de nombreuses publications, il a notamment réalisé des études sur la réforme de la fiscalité environnementale pour les gouvernements de Maurice et du Mozambique, financées par le Programme des Nations unies pour l’environnement (PNUE). Diplômé du programme de maîtrise en économie de York University, il détient un certificat en modélisation des politiques de développement du Partenariat en politiques économiques de l’Université Laval. Dans ses loisirs, il s’occupe avec son épouse Fiona de leur chien Beans et cultive son potager urbain avec toute sa ferveur d’économiste.


Member

Brendan Frank

Analyste de Recherche

Brendan Frank est analyste de recherche à la Commission de l’écofiscalité du Canada. Il travaillait auparavant pour Ressources naturelles Canada et l’Université de Calgary, principalement sur les changements climatiques et les politiques énergétiques. Il a aussi occupé différents postes de conseiller et d’analyste dans le secteur de l’énergie, où il a traité pendant quatre ans de dossiers sur le développement durable, la réhabilitation et l’environnement. Titulaire d’une maîtrise en politiques publiques de l’Université de Calgary, ce natif d’Ottawa a grandi à Calgary et vécu un temps au Royaume-Uni. Dans ses loisirs, il joue et compose de la musique, s’adonne au blogage et profite de la nature, tout en cultivant une triple addiction à l’actualité politique, aux informations et à la lecture.

COMMUNICATIONS

Member

ANNETTE DUBREUIL

Directrice des communications | M: 416.825.1474

Toute la carrière d’Annette Dubreuil a été centrée sur la promotion et la diffusion d’une recherche et de pratiques de pointe en développement durable. Au sein de la Commission de l’écofiscalité, elle gère les événements et les communications. Elle est par ailleurs consultante en marketing et développement pour l’organisme L’éducation au service de la Terre, voué à l’intégration des principes de durabilité au système éducatif. Avant de se joindre à la Commission, elle avait été coordonnatrice au Institute for Research and Innovation in Sustainability de l’Université York pendant sept ans, et avait siégé durant la même période au conseil d’administration des Centres d’Accueil Héritage, dont un an à titre de présidente. Titulaire d’un MBA de la Schulich School of Business, où elle s’est spécialisée en développement durable, en stratégie et en gestion communautaire, Annette Dubreuil est aussi bachelière ès sciences de l’Université de Waterloo, spécialisée en administration et en sciences de l’environnement. Elle consacre ses temps libres au yoga, à l’escalade et à la cuisine.


Member

ALEXANDRA GAIR

Gestionnaire des Relations Externes

Alexandra Gair est gestionnaire des relations externes de la Commission de l’écofiscalité du Canada. Forte d’une expérience en affaires publiques et en communications en ligne, elle était auparavant responsable du développement organisationnel à la Chambre de commerce de l’Ontario, après avoir été consultante en affaires publiques et géré à ce titre d’importants dossiers de relations gouvernementales. Depuis toujours passionnée de politique, elle a acquis une solide connaissance de l’appareil gouvernemental pendant ses années de travail au Cabinet du premier ministre de l’Ontario et au ministère ontarien du Développement économique et de l’Innovation. Sa riche expérience des communications stratégiques et des relations avec les intervenants, qui lui permet d’identifier et de mobiliser des auditoires cibles, sera des plus utiles à la Commission. Dans ses loisirs, cette Torontoise de naissance et diplômée de l’Université de Toronto continue de dévorer livres et journaux tout en profitant de la nature avec ses proches et amis.


Administration

Member

ANTONIETTA BALLERINI

Gestionnaire, opérations

Antonietta Ballerini est l’administratrice de projets de la Commission de l’écofiscalité du Canada. Basée à l’Université McGill, elle gère les finances, la logistique et les activités de la Commission, supervisant le financement et les budgets des équipes chargées de l’administration, des communications et de la recherche tout en fournissant une assistance opérationnelle au président. Avant de se joindre à la Commission à la mi-2015, Mme Ballerini était coordonnatrice administrative des départements d’économie, de sciences politiques et de philosophie de l’Université McGill. Elle y assurait la coordination des événements spéciaux et collaborait à différents projets organisationnels, de la planification à la mise en œuvre, régissant l’amélioration des processus, la comptabilité, la vérification et la gestion financière. Forte de plus de 15 ans d’expérience dans le monde universitaire et les milieux d’affaires, où elle a occupé différents postes en finances et en administration, cette diplômée en gestion de projets et en analyse opérationnelle est toujours en quête des solutions de fonctionnement les plus efficaces. Sur le plan personnel, Antonietta Ballerini vit à Montréal avec ses deux filles et est passionnée de nature et de voyages.

Partenaires Financiers et Bienfaiteurs

La Commission de l’écofiscalité du Canada remercie les entreprises et organismes suivants pour leur soutien :

echo-logo
gilgan-logo
ivey-logo
ktg-logo
maxbell-logo
mcconnell-logo
metcalf-logo
north-logo
suncor-fr-logo
td-logo
trottier-logo