Recyclage des recettes du marché du carbone québécois

Détails de l'activité

  • mardi, le 12 avril 2016
  • 12h00 EDT
  • Gratuit
  • En ligne

Recyclage des recettes du marché du carbone québécois

Débat en direct

En vigueur depuis 2012, le marché québécois du carbone (ou système de plafonnement et d’échange) a ensuite été rattaché à celui de la Californie. L’Ontario s’y joindra à son tour en 2017 dans le cadre de la Western Climate Initiative. Selon cette politique du Québec, les recettes sont affectées aux technologies réductrices d’émissions et à un soutien transitoire à l’industrie sous forme de droits d’émission gratuits. Ces recettes s’accroîtront à mesure qu’augmenteront le prix carbone et la rigueur de la politique québécoise. Et la façon dont elles seront recyclées dans l’économie peut contribuer à la réalisation d’objectifs à la fois économiques et environnementaux. Joignez-vous à notre débat en direct pour discuter des compromis possibles entre les options de recyclage des recettes, pour ce qui est notamment d’assurer l’équité à l’égard des ménages et de préserver la compétitivité des entreprises. Découvrez aussi nos blogues #RecyclageRecettes.

Modératrice

Member

France St-Hilaire

Commissaire, Commission de l'écofiscalité du Canada
Vice-présidente à la recherche à l’Institut de recherche en politiques publiques

France St-Hilaire est vice-présidente à la recherche de l’Institut de recherche en politiques publiques (IRPP), où elle est entrée en 1992 à titre de directrice de recherche. Elle supervise actuellement l’ensemble des programmes de recherche de l’Institut et coordonne plusieurs projets sur l’économie et les politiques sociales.

Elle a publié de nombreux articles et monographies sur les finances publiques, les politiques sociales et le fédéralisme fiscal, codirigeant aussi la publication de plusieurs ouvrages de l’IRPP, dont le dernier volume de la série L’art de l’État intitulé Northern Exposure: Peoples, Powers and Prospects in Canada’s North (2009), ainsi que A Canadian Priorities Agenda: Policy Choices to Improve Economic and Social Well-Being (2007) et Money, Politics and Health Care: Reconstructing the Federal-Provincial Partnership (2004).

Titulaire d’un diplôme d’études supérieures en économie de l’Université de Montréal, elle était auparavant chercheuse à l’Institute for Policy Analysis de l’Université de Toronto et au département d’Économie de l’Université Western Ontario.

Experts invités

Member

Jean Charest

Associé, McCarthy Tétrault

Ancien

Premier ministre du Québec

Jean Charest est associé au bureau de Montréal de McCarthy Tétrault. Fort d’une carrière de près de 30 ans consacrée au service public, M. Charest est l’une des personnalités politiques les plus connues du Canada. Il a été élu pour la première fois à la Chambre des communes en 1984, et, à l’âge de 28 ans, est devenu le plus jeune membre du Conseil des ministres de l’histoire du Canada lorsqu’on lui a confié le ministère d’État à la Jeunesse.

En 1992, à titre de ministre de l’Environnement, il a dirigé la délégation canadienne au Sommet de la Terre de Rio sur l’économie et l’environnement. M. Charest a aussi été nommé ministre de l’Industrie et vice-premier ministre du Canada. En 1994, Jean Charest est devenu chef du Parti progressiste-conservateur, le premier francophone à prendre la tête de ce parti.

Il a occupé ce poste jusqu’en 1998 alors qu’il est devenu chef du Parti libéral du Québec. M. Charest a ensuite remporté trois mandats consécutifs lors des élections provinciales de 2003, 2007 et 2008, ce qu’aucun autre parti n’avait réussi à accomplir en 50 ans.

Sous son leadership, le Québec a connu une croissance économique plus forte que celle des États-Unis, de l’Europe et du reste du Canada malgré la crise financière mondiale. Le gouvernement Charest s’est montré un leader mondial en matière de changements climatiques, mettant en place la première redevance sur le carbone en Amérique du Nord.

M. Charest a reçu des distinctions et des prix prestigieux, parmi lesquels on trouve celui de Membre du Conseil privé de la Reine pour le Canada, juin 1986 (Canada), Commandeur de la Légion d’honneur, février 2009 (France) et récipiendaire du Prix Woodrow Wilson Award for Public Service, octobre 2011 (États-Unis).

M. Charest a été chargé de cours au département des Sciences politiques de l’Université Concordia. Il a obtenu un diplôme en droit de l’Université de Sherbrooke en 1980 et a été admis au Barreau du Québec en 1981.

Member

Luc Godbout

Directeur du Département de fiscalité à l'Université de
Sherbrooke
Président, Commission d’examen sur la fiscalité québécoise

Luc Godbout est directeur du Département de fiscalité et titulaire de la Chaire de recherche en fiscalité et en finances publiques à l’Université de Sherbrooke, où il enseigne depuis une douzaine d’années. Il porte un grand intérêt à la fiscalité comparée et ses recherches récentes ont porté particulièrement sur la structure fiscale dans la détermination de la croissance économique, sur les conséquences du vieillissement de la population sur les finances publiques ainsi que sur le financement des régimes publics de retraite. Son expertise l’a appelé à conseiller le gouvernement du Québec, qu’il s’agisse du Comité d’experts sur l’avenir du système de retraite ou plus récemment de la Commission d’examen sur la fiscalité québécoise qu’il a présidée.

Member

Tasha Kheiriddin

Analyste politique, Téléjournal de Radio-Canada

Tasha Kheiriddin est née et a grandi à Montréal. Parfaite bilingue, elle a mené, sur plusieurs fronts, une carrière dans l’arène du droit, de la politique, des médias, des politiques publiques et des communications.

 

Mordue de politique depuis l’école secondaire, Madame Kheiriddin a été active dans le domaine de la politique de la jeunesse au sein de la Fédération des jeunes progressistes-conservateurs du Canada, dont elle a occupé la présidence de 1994 à 1998. Elle a également travaillé pour les ministres fédéraux Barbara McDougall et Bernard Valcourt, ainsi que pour le procureur général de l’Ontario, Charles Harnick.

Après avoir obtenu un diplôme en droit de l’Université McGill en 1993, Madame Kheiriddin a exercé sa profession pendant plusieurs années avant de devenir productrice d’émissions quotidiennes d’actualités à CBC Newsworld.

En 2000, Madame Kheiriddin a animé et produit trois émissions hebdomadaires à la Chaîne d’affaires publiques par câble (CAPC), dont l’émission Legal Talk, qui lui a valu le Prix Justicia d’excellence en journalisme, commandité par l’Association du Barreau canadien.

En 2004, elle s’est jointe à la Fédération canadienne des contribuables en tant que directrice des communications pour l’Ontario. Un an plus tard, elle a cosigné le livre à succès Rescuing Canada’s Right: Blueprint for a Conservative Revolution. Elle a ensuite occupé le poste de vice-présidente de l’Institut économique de Montréal, puis celui de directrice de l’Institut Fraser au Québec, tout en donnant des conférences sur les politiques conservatrices à l’Université McGill.

Récemment, l’Institut économique de Montréal lui a décerné le Prix de l’éducation économique 2012, volet anglophone, en hommage au travail exceptionnel qu’elle a accompli au National Post et à sa remarquable contribution aux débats sur les politiques publiques canadiennes en tant qu’animatrice de l’émission d’actualités National Affairs, diffusée en 2011 et 2012 sur le réseau CTV.

Member

Marie-Hélène Labrie

Première vice-présidente, Affaires gouvernementales et Communications, Enerkem
Membre de SWITCH

Marie-Hélène Labrie a joint les rangs d’Enerkem en 2008. Auparavant, elle a œuvré dans les domaines de la communication, de la stratégie d’affaires et de l’analyse de marchés en tant que directrice, Marketing et planification stratégique chez CAE, ainsi qu’à titre de consultante pour diverses sociétés, dont Desjardins Sécurité financière et Oliver Wyman Delta Organization & Leadership.

Madame Labrie est vice-présidente du conseil d’administration d’Écotech Québec, une grappe industrielle des technologies propres. Elle siège au conseil d’administration de l’Association canadienne des carburants renouvelables, du Conseil des entreprises en technologies environnementales du Québec et représente aussi l’entreprise au sein d’associations telles que l’Advanced Biofuels Business Council à Washington. Elle travaille activement à l’avancement des politiques publiques touchant les biocarburants en Europe. Elle est membre du Conseil des PME du Réseau Entreprise et Développement Durable.

Madame Labrie a débuté sa carrière au ministère de la Défense nationale, puis l’a poursuivie chez Industrie Canada et au Bureau du Conseil privé du gouvernement du Canada.

Madame Labrie est titulaire d’une maîtrise en gestion internationale des entreprises (M. Sc.) et d’un baccalauréat en administration des affaires (B.A.A.) de l’Université Laval.

Posez-nous vos questions